Les copains d'abord Index du Forum Les copains d'abord
Brel, Brassens, Ferré et tous les autres......
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Biographie de C. Aznavour

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les copains d'abord Index du Forum >>> Des chanteurs à textes aux chanteurs engagés >>> Les chanteurs à texte >>> AZNAVOUR Charles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise
Modérateur


Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2009
Messages: 18
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Sam 2 Jan - 01:01 (2010)    Sujet du message: Biographie de C. Aznavour Répondre en citant

Shahnourh Varinag Aznavourian  
  
Rien ne destinait le petit Varinag Aznavourian à naître en France. Sa famille était en transit sur le territoirehexagonal et attendait patiemment un visa pour les États-Unis, l'Eldorado porteur de tous leurs rêves. Pourtant, le 22 mai 1924, à la clinique Tarnier, rue d'Assas, à proximité de Montparnasse et de la Closerie des Lilas, le petit Varinag ouvre les yeux sur le monde.

Très vite on appelle l'enfant, Charles : après tout, si la famille est destinée à rester en France autant faciliter son intégration. En tout cas, c'est ce que pense Misha Aznavourian, le chef de la famille.
Misha est un Arménien né en Georgie. Fils d'un ancien cuisinier du tsar Nicolas II, il a vécu à Salonique avant de s'envoler pour la France en compagnie de sa femme et de sa petite fille,
Aïda. La mère de Charles, Knar est issue d'une famille de commerçants arméniens de Turquie. Salonique pour elle, c'était la ville du refuge pour échapper au terrible génocide arménien de 1915.

Alors, même si le rêve américain est ancré dans le cœur des Aznavourian, la famille sait apprécier l'accueil qui lui est réservé à Paris.
La famille Aznavourian s'installe au deuxième étage d'un hôtel meublé, rue Monsieur Le Prince. Ils sont loin, très loin, de rouler sur l'or. Pendant un temps, Misha travaille chez son père qui tient un restaurant russe, appelé << Le Caucase >>, situé au numéro trois de la rue Champollion. Au même moment, Charles s'empare d'un violon et se poste au coin de la rue des écoles pour récolter quelques pièces.
Très vite, l'enfant manifeste des dispositions artistiques étonnantes. En outre, il est animé d'une telle passion lorsqu' il joue que les passants s'arrêtent, interloqués de voir tant de feu chez un garçon aussi jeune.

Bientôt, il découvre les artistes qui se produisent dans les cabarets. Il est fasciné par un certain Maurice Chevalier qui devient l'une des plus grandes stars de l'époque. Mais un autre chanteur va bientôt capter toute son attention. Charles Trenet devient l'idole du petit Charles Aznavour. Dès lors, son ambition est claire. Il veut devenir un autre Charles Trenet, à sa manière.
Au début des années trente, Misha ouvre enfin son propre restaurant appelé également << Le Caucase >> et situé au 23 rue de la Huchette. La famille déménage et s'installe au 5 è étage d'un meublé, 73, rue Saint-Jacques.
Malgré l'entrain de Misha, le restaurant a du mal à remplir les caisses. Son restaurant est un lieu où se réunissent réfugiés arméniens et exilés de l'Europe centrale. La plupart n'ont pas un sou vaillant.....Alors Misha << oublie >> volontiers de les faire payer.
À ce rythme-là, c'est la faillite. Après cela, Misha ouvre un petit bistrot, rue du Cardinal- Lemoine. Ce nouveau déménagement donne un coup de pouce au destin de Charles. Dans la même rue, l'École des Enfants du Spectacle dirigée par des sociétaires de la Comédie Française, tend les bras au petit Charles. Il est choisi pour tenir le rôle du petit Noir dans Émile et les détectives au studio des Champs Elysées, il avait douze ans.....Pourtant, il comprend vite à certains regards dédaigneux qui glissent sur lui, qu'il ne possède pas un physique à la mode
.
En 1936, le bistrot de Misha doit fermer ses portes. Comme avec le restaurant précédent, les clients étaient devenus des amis et rares ceux qui réglaient l'addition. ainsi l'établissement ne résiste-il pas à un tel traitement économique.
Charles Aznavour quitte le Quartier Latin et la famille s'installe rue du Béarn, dans le Marais. Il obtient un engagement dans une troupe d'enfants, <<Prior et les cigalounettes>> en compagnie de sa soeur Aïda. Son cachet s'élève à cinq francs. Puis, aux éditions Raoul Berton, il rencontre Vincent Scotto qui lui confie plusieurs partitions. Il est alors engagé à l'Alcazar dans Vive Marseille, une revue menée par Berval.
À la même époque, la famille déménage encore et s'installe rue Lafayette. Pour se faire connaître, Charles tente de passer à la radio. À radio 37, Charles est l'invité du Bar des Vedettes une émission de Jacques Chabannes et Roger Féral. Durant cette période, juste avant la Seconde Guerre mondiale, les concours de chansons sont très populaires.
Décidé à tenter sa chance, Charles se présente à de multiples crochets. Sa première expérience, au Palais Berlitz  est une véritable réussite car elle lui permet de gagner les cinquante francs du premier prix. Désormais , tous les jours, il se présente au Globe, un café du boulevard de Strasbourg qui organise des crochets et quotidiennement il remporte le premier prix. Dès lors, il nourrit un seul et unique objectif : devenir une vedette. Or, à l'époque un artiste a réussi à enflammer la jeunesse de France, en quelques mois, il est devenu une star incontournable. On le surnomme << Le Fou Chantant >> et il s'appelle Charles Trénet.
Trénet a vraiment suscité la vocation d'Aznavour <<C'est grâce à lui que je suis ce que je suis. Il est mon maître, mon idole. >>a coutume de répéter Aznavour << Il nous a ouvert la voie >> dit-il encore. Pour le jeune Aznavour de la fin des années trente, l'envol de Trénet est un modèle.
Quand la Seconde Guerre éclate, Misha s'engage volontairement sous les drapeaux. Au même moment, la famille déménage encore et occupe le 22, rue Navarin, au pied de la butte Montmartre. Pendant la guerre, le souci principal des Parisiens est de pouvoir se nourrir. En l'absence de Misha, c'est Charles qui prend la responsabilité de la famille. Heureusement, Misha revient sain et sauf de la guerre. Il devient maître d'hôtel chez << Raffi >>,un restaurant arménien, rue de Maubeuge. 
  

 
  

_________________
Il faut se débarrasser des casse-tête. On ne vit qu'une fois


Revenir en haut
MSN
Publicité







MessagePosté le: Sam 2 Jan - 01:01 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les copains d'abord Index du Forum >>> Des chanteurs à textes aux chanteurs engagés >>> Les chanteurs à texte >>> AZNAVOUR Charles Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo