Les copains d'abord Index du Forum Les copains d'abord
Brel, Brassens, Ferré et tous les autres......
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

loic lantoine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les copains d'abord Index du Forum >>> La nouvelle génération
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
alain33160
Membre inscrit


Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2010
Messages: 17
Localisation: bordeaux

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 16:43 (2010)    Sujet du message: loic lantoine Répondre en citant

Je voudrais vous parler d'un artiste que j ai decouvert il y a deux ans et qui, je pense merite le deplacement!!
sa presence sur scene et ses textes peuvent surprendre mais je vous assure que l on ne reste pas insensible.

une decouverte au festival de mussonville a cote de Bordeaux.


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité







MessagePosté le: Mer 27 Jan - 16:43 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
alain33160
Membre inscrit


Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2010
Messages: 17
Localisation: bordeaux

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 16:56 (2010)    Sujet du message: loic lantoine Répondre en citant

Chanson pas chantée… INTERVIEW DE LOIC LANTOINE
Partager  
 
 
 
 
 
 
 

Loïc Lantoine. Un nom pour deux personnages atypiques de la chanson française. Alors qu’ils sont en concert à l’Européen de Paris du 21 novembre au 2 décembre 2006, puis en tournée dans toute le France, leur deuxième album ‘Tout est calme’ vient de sortir sur le label des Têtes raides. Entrevue sans fard ni faux-semblants…


Chanson française ? Le concept est un peu réducteur pour la musique proposée par les deux compères. Une voix scandée, une contrebasse déchaînée. C’est tout. Mais c’est déjà beaucoup… Poétique, rythmé, original, le spectacle est hors du commun, à découvrir absolument. Assez froids, distants, ces poètes n’ont pas la fibre communicante des stars formatées par le petit écran. Pourtant, il se dégage de leurs propos une telle sincérité, une telle authenticité, un tel engagement que l’appréhension disparaît rapidement, et que l’on tombe sous le charme.


Commençons par le début… Comment vous êtes-vous rencontrés ? Comment avez-vous défini ce que vous alliez faire ensemble ?

Loïc : On a fait une partie de pétanque à Ivry. On s’était déjà croisés à l’atelier d’écriture d’Allain Leprest il y a sept ans. Puis on s’est retrouvés. On aime la pétanque…


Y a-t-il eu un travail préalable de réflexion, de définition du projet artistique ?

Loïc : Non, on a fait avec les moyens du bord. La rencontre a été humaine, donc on n’a pas choisi de faire se rencontrer une contrebasse et une voix. Sans jamais penser à plus tard, on a démarré. Les choses ont évolué. Mais on ne se pose toujours pas de question. Tout est empirique. Et aujourd’hui, on continue à se battre pour ne pas se poser de question…


Comment se déroule le travail d’écriture et de composition ?

Loïc : Les choses ont bougé. Au départ, François fonctionnait par nappes, derrière. Moi, je posais les textes. Puis les choses ont évolué. J’ai commencé à comprendre à peu près comment fonctionnait son engin, la musique en général, les histoires de rythme… On évolue là-dedans sans a priori, sans se poser de question.

François : Je préfère penser que j’étais en impro plutôt qu’en nappes. Parce qu’on était deux à essayer de raconter une histoire, chacun à sa manière. Moi avec mon instrument. C’est vrai qu’au départ, Loïc essayait de poser ses textes avec les moyens du bord. Ca tanguait un peu, parfois…


Loïc, au départ tu n’as pas du tout une formation de musicien ?

Non, c’est un hasard assez incroyable. C’est un accident. Un carambolage gigantesque qui continue à se poursuivre, sans véritable plan de carrière. On a des partenaires, maintenant. On a fait plein de rencontres. Au départ on était deux, on tournait surtout dans les bistrots. Maintenant, on a un manager, un responsable des lumières, un ingénieur du son. On a un éditeur, une production… Forcément, on se pose des questions à court terme. Saison par saison, on est en situation de réflexion. Et puis on se pose aussi d’autres questions. Comme tout le monde. Par rapport à la société dans laquelle on vit. Par rapport à ce qu’on est en train de vivre. 2007, ça va être un vrai plaisir, a priori…


Justement, ce côté engagement politique, c’est inséparable de votre musique ?

Loïc : On se voit comme des travailleurs comme les autres. Concernés comme on aimerait que chacun le soit. Marianne a besoin d’être sexy ! La nouvelle Marianne, Evelyne Thomas… Elle n’est pas super sexy, elle ! Nous, on aimerait que Marianne soit désirable, et que chacun se sente concerné. On voudrait une société de gens pas suiveurs, qui ne se sentent pas obligés de voter pour quelqu’un qu’ils n’aiment pas, parce qu’on leur a fait croire qu’on vivait dans un monde de danger…


Vous avez beaucoup tourné. Vous êtes un groupe de scène. Votre musique est vivante, à voir. Comment mettre ça sur un album ?

François : C’est vraiment deux choses différentes, pour nous en tout cas. Le disque est un outil à part. On essaye d’en profiter. Le travail en studio n’a pas été facile pour Loïc. Il avait moins l’habitude que moi.

Loïc : S’adresser à un micro au lieu de s’adresser à des gens, c’est sûr que c’est pas pareil… C’est pas évident au départ. Après, on l’a fait dans de bonnes conditions, grâce à Mon Slip, notre label fondé par les Têtes raides. J’ai découvert en le faisant une façon de faire totalement différente. Pour le deuxième album, il n’y avait plus cette découverte. C’était plus pareil. Il y a un recul différent. J’ai vu ce qui se passait derrière. Je ne connaissais pas. Comment un album vieillit par rapport à nous. Comment ça évolue. Comment, au bout d’un moment, on se désolidarise de son album. Sans renier ce qu’on a fait. On est très content de ce qu’on a fait, au contraire. Mais on s’aperçoit qu’on a évolué. Et que ce truc-là, il est gravé, il bouge plus… C’est pour ça qu’on tient beaucoup à la scène. Le spectacle bouge en permanence. Le CD est témoin de quelque chose. C’est un autre outil.


Pour le nouvel album ‘Tout est calme’, vos chansons sont déjà rodées sur scène ?

Loïc : Oui, on a toujours fait ça. On ne peut pas arriver en studio avec des trucs qu’on n’a jamais confrontés au public ! Dès qu’on a du nouveau, on l’intègre dans le spectacle. C’est une histoire de rencontre. C’est plus facile pour nous de l’avoir déjà présenté à la famille, plutôt que de faire ça en douce.


Vous êtes un duo, mais en même temps, le groupe porte le nom de Loïc. Loïc Lantoine est une entité inséparable ?

Loïc : La musique est dans les mains de François. Toutes les décisions sont prises en commun. On est effectivement un groupe. Il y a aussi Boris, notre manager, qui est concerné par tout ça. Tous les gens qui travaillent avec nous ont leur mot à dire, sur n’importe quoi. On n’a pas de case.


Trois mots sur le collectif Mon Côté punk…

Loïc : J’étais à la base du truc avec Olivier et Mourad de La Rue Kétanou. François était de la partie. C’est un peu particulier. C’est un groupe auquel j’appartiens mais, en même temps, je ne joue presque pas avec eux. C’est rigolo. C’est un groupe qui vit sans moi, mais j’en fais partie.


Un deuxième album prévu ?

Loïc : Pas pour tout de suite. On engrange de la matière, d’abord…



Propos recueillis par Rémy Pellissier pour Evene.fr - Novembre 2006


Revenir en haut
MSN Skype
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:49 (2016)    Sujet du message: loic lantoine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les copains d'abord Index du Forum >>> La nouvelle génération Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo